• Salut à tou.te.s, voici les prochaines dates de La Décroyance. Nous espérons vous y retrouver nombreux/ses !

    Chacune de ces dates est suivie le lendemain d'un atelier "Religion(s), atheisme, laïcité, c'est quoi le problème ?" (voir le contenu ICI). L'atelier donne un véritable sens à la conf', inscrivez vous ! La participation à l'atelier est gratuite, profitez-en.

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Issu de la captation d'une représentation à Lyon, réalisé par Tavernier (... oui, d'accord, c'est Marius Tavernier, mais il est talentueux comme son homonyme).

    LE DVD de la Décroyance !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tarif : 10 € + frais de port (1.70 pour 1 exemplaire, variable selon le nombre).

    commande : jp.smadja@audeladutemps.fr

     


    votre commentaire
  • Suite à plusieurs demandes, je publie en ligne le contenu de l'atelier de la tournée Coexister. En espérant que celui-ci vous donne envie d'y participer. Je vous rappelle que la participation est totalement libre et gratuite !

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • ATTENTION ! Les dates de l'atelier ne SONT PAS celles des représentations de la conférence gesticulée "La Décroyance". Pour les dates des représentations, allez dans la rubrique Dates des Représentations

     

    Atelier : "Religion, athéisme, laïcité, c'est quoi le problème ?"

    Pour exprimer nos contradictions, les analyser et les mettre au débat, en toute liberté. Entrée LIBRE et GRATUITE

     

    ORLEANS : Vendredi 10 mars, 10h-13h. Temple Protestant. 

    TOURS : Dimanche 12 mars, 14h-17h30. Salle 22, 22 jardin Bouzignac, 37400 Tours 

    ROUEN : Jeudi 16 mars, 10h-13h 

    LILLE : Samedi 18 mars, 10h-13h.

    NANTES : Vendredi 24 mars, 10h-13h. 

    RENNES : Samedi 25 mars, 14h-17h, Maison de Quartier de Villejean, 35000 Rennes

     

     

     

     

     

     Les ateliers passés :

     

    GRENOBLE : Mercredi 18 janvier de 10h à 13h à l'Espace Vie Etudiante (EVE) -domaine universitaire -  701 Avenue Centrale, 38400 Saint-Martin-d'Hères

    LYON : Samedi 21 janvier de 14h à 17h à Coexister Lyon, 100 cours de Verdun 69002 Lyon

    TOULOUSE : Mercredi 25 janvier à 20h à 22h

    MARSEILLE : Vendredi 27 janvier de 10h à 13h à Dar Lamifa, 127 Rue d'Aubagne, 13006 Marseille

    MONTPELLIER : Samedi 28 janvier de 14hà 17h

     

    MULHOUSE : Dimanche 12 février, de 14h30 à 17h30. Centre socio-culturel Papin, 4 rue du Gaz, 68100 Mulhouse

    NANCY : Mercredi 15 février, de 10h à 13h. Café des Artistes, 36 Rue Stanislas, 54000 Nancy

     


    1 commentaire
  • «La Décroyance est la confluence de mon parcours depuis vingt ans : la recherche scientifique, la comédie et l’enseignement théâtralisé de l’Histoire.»


    Le spectacle analyse les mécanismes d’instrumentalisation appelés «religions». Comment, dans l’histoire de l’humanité, une élite a su exploiter l’irrationnel de l’homme pour exercer sans limite sa domination.


    «L’histoire de la constitution de la Bible est une histoire politique et il en est de même pour l’ensemble des textes fondateurs de nos religions


    Malgré ses propos déstabilisants, voire provocateurs, La Décroyance ne s’attaque jamais aux croyants.


    «Une fois cet éclairage apporté, chacun reste son propre arbitre : liberté de conscience (croire ou non aux fantômes, au Père Noël ou à un Dieu, voire plusieurs !), mais en connaissance de cause.»


    Sur scène, il y a un personnage triple : celui qui enseigne -parfois de manière théâtralisée voire cartoonesque-, le membre d’une famille et celui qui se confie et joue avec le public.


    «L’humour et la participativité ont toujours été pour moi des guides dans l’écriture de mes spectacles. C’est un spectacle à rire et à réfléchir, avec des moments ludiques, comme le jeu du Théo Quizz. Plus le sujet est dense, plus le ton doit être léger


    En définitive, La Décroyance est un plaidoyer pour l’honnêteté intellectuelle.


    «Ce qui m’inquiète, c’est que la discipline «Sciences Religieuses» reste très ambigüe. C’est un domaine scientifique sous haute surveillance, avec ses dogmes, ses prélats, ses censeurs et ses bannis. C’est aussi cela que j’ai envie de dénoncer dans la Décroyance.»


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires